Cher Investisseur,

L’impression de meilleur de monde prévalant au début de l’année 2018 a progressivement laissé place à un climat plus anxiogène. Le ralentissement synchronisé de la croissance des principales économies associé à une prise de conscience de la montée de risques politiques économiques et monétaires a même provoqué une forte baisse des indices boursiers au dernier trimestre. L’Eurostoxx 50 finit l’année 2018 en retrait de 10,7%. La plupart des places financières du monde affichent des reculs significatifs. Faute d’idées d’investissement, l’exposition aux actions de notre fonds Plan Main Libre a atteint un point bas durant l’été 2018. Il a donc bien résisté à la tempête et finit l’année en légère baisse, se classant parmi les plus résistants de sa catégorie.

Dans un monde plus incertain où la croissance est plus rare et l’endettement toujours élevé, les analystes réduisent depuis peu leurs anticipations bénéficiaires pour 2019, augmentant la pression sur le moral des investisseurs. Ces derniers s’inquiètent aujourd’hui de voir le ralentissement de la croissance se transformer en récession. Pourtant, les indicateurs de conjoncture signalent la fin d’un cycle d’expansion plus qu’une récession. Le sujet de préoccupation essentiel de ce début d’année reste l’issue de la trêve décidée début décembre dans la guerre commerciale que mène Donald Trump contre la Chine.

Après avoir été asséché par plusieurs années de hausse des actions, notre vivier d’investissements potentiels se reconstitue progressivement grâce aux baisses parfois spectaculaires des cours de nombreuses sociétés. Forts d’abondantes liquidités, nous tenterons de découvrir patiemment de nouvelles sociétés décotées pour lesquelles nous estimons que les risques sont surestimés ou le potentiel sous-estimé. Si nos raisonnements sont justes et nos calculs exacts, nos investissements seront porteurs de plus-values et soutiendront la performance des prochaines années.


 Achevé de rédigé le 9 janvier 2019