Cher Investisseur,

Un virus sournois, Covid-19, apparu en Chine en décembre 2019, parcours le monde depuis. La vitesse à laquelle il s’est propagé a surpris, parce que les tests disponibles se sont vite avérés peu fiables et les porteurs souvent « silencieux ». Les autorités sanitaires n’ont donc pu appréhender rapidement la réalité de terrain. Le virus menaçant de congestionner les systèmes de santé les plus développés, le confinement, seul remède disponible, s’est généralisé en Europe puis aux Etats-Unis. Il concerne aujourd’hui près de la moitié de la population mondiale. Conséquence de ces restrictions, les perspectives économiques se sont assombries brutalement. Les Bourses du monde entier ont fortement baissé. Au premier trimestre 2020, l’Eurostoxx 50 baisse de 25,6%.

La rapidité et l’ampleur de la contraction d’activité est inédite, tout comme la réactivité des autorités politiques et monétaires. Assurer les fins de mois des agents économiques sans activité est la condition pour éviter qu’une crise sanitaire temporaire ne se transforme en crise économique et financière durable. Le modèle japonais se généralise. Les déficits publics, conséquences des mesures budgétaires de soutien aux économies, seront financés par une création monétaire sans limite. Dans le même temps, la recherche médicale mondiale est mobilisée pour mettre au point des tests, des traitements et des vaccins. La réussite est au bout d’un chemin d’une longueur indéterminée. La durée du confinement et les modalités de sortie restent des incertitudes majeures, alors que chaque mois de confinemement ampute le PIB 2020 de 3%.

Le futur économique et financier est donc fonction d’aléas positifs ou négatifs relevant de la biologie et de la médecine sur lesquels les spécialistes s’interrogent ou pire s’affrontent. Seule certitude dans cette crise, notre vivier de valeurs s’est étoffé. Nous travaillons donc à identifier des opportunités que nous nous efforcerons de saisir progressivement.

 Achevé de rédiger le 10 avril 2020

* Citation de Winston Churchill

** Oiseau et événement rare. Théorie développée par le statisticien Nassim Nicholas Taleb dans ses livres « Le hasard sauvage » (2001) et « Le cygne noir » (2007)