Accueil

Le meilleur des mondes (suite)

 

Cher Investisseur,

Brièvement perturbée par la hausse de l’euro, la confiance est restée solidement installée ce trimestre. L’Eurostoxx 50 progresse de +4,2% (+9% depuis le début de l’année). La plupart des places boursières mondiales affichent des performances parfois très significatives. Aux Etats-Unis, les records succèdent aux records. Le cycle économique d’une longueur exceptionnelle se poursuit. En zone euro, le raffermissement de la croissance se confirme. Pour la seconde fois cette année, le FMI revoit en hausse les perspectives de croissance mondiale. L’embellie concerne tant les pays développés qu’émergents.

Dans cet environnement, le risque de déflation n’est plus une préoccupation. Mais les banquiers centraux communiquent abondamment sur la lenteur avec laquelle l’inflation s’affirme. A +1,5% aux USA et +1,1% en zone euro, le rythme est étonnement mesuré par rapport à ce qui pourrait être attendu à ce stade du cycle économique. Reste que l’évolution récente des prix industriels ou du salaire horaire aux Etats-Unis suggèrent une accélération possible de la hausse des prix dans les trimestres à venir.

La perspective d’un resserrement des politiques monétaires se rapproche chaque jour un peu plus. L’accélération de la dynamique des économies la rend inéluctable. La FED a initié le mouvement. Il est très progressif et pragmatique, voire symbolique. Janet Yellen compte faire en sorte que ce processus de normalisation soit « long et ennuyeux, aussi inoffensif que de regarder l’herbe pousser ». Une croissance économique solide, une inflation mesurée, des banquiers centraux attentifs au moral des investisseurs, l’impression de meilleur des mondes se confirme.

Les taux restent sages. 
Comme l’inquiétude, la volatilité des actions est au plus bas. Les évaluations se tendent, reflétant l’effondrement des taux d’intérêt. Dans ce contexte, nous continuons de nous concentrer sur la recherche de valeurs décotées. Des histoires singulières pour lesquelles nous estimons que les risques sont surestimés ou le potentiel sous-estimé. Cette approche a fait ses preuves au cours de ces dernières années. Elle devrait permettre de nous tenir éloignés des bulles potentielles.

Achevé de rédiger le 12 octobre 2017

Nos Convictions

La performance des actions est le fruit du travail des équipes qui gèrent les sociétés

Un processus de sélection rigoureux fondé sur l’analyse financière et l’évaluation est efficace

La gestion du risque est une composante essentielle de notre métier d’investisseur

En dépit d’une décennie perdue, le placement en actions reste le meilleur choix de l’investisseur à long terme

En savoir plus...