Accueil

« Prêteriez-vous votre carte bancaire à un cousin dépensier ? »[1]

 

Cher Investisseur,

L’année 2016 a commencé dans le doute et se termine dans l’optimisme. Grâce à un quatrième trimestre en progression de +9,6%, l’Eurostoxx 50 termine l’année 2016 sur une hausse de +0,7%. Les surprises politiques ont été nombreuses. Les marchés les ont très bien digérées. Malgré le Brexit, la Bourse de Londres affiche la plus forte performance d’Europe (+14%). Les crises politiques dans les pays de la zone euro n’inquiètent plus. La BCE reste accommodante. Elle est le ciment d’une zone euro politiquement affaiblie. L’élection redoutée de Donald Trump suscite aujourd’hui l’optimisme. Le plan de relance budgétaire prévu à son programme promet de soutenir la croissance à un moment où la FED doit normaliser sa politique monétaire.

Après plusieurs années de déceptions, la croissance semble revenir aussi bien dans les émergents que dans le monde développé. Aux Etats-Unis, la relance budgétaire du candidat élu renforce cette perspective. En zone euro, la croissance est toujours lente et inégalement répartie mais le chômage baisse, la production industrielle et les ventes de détail se redressent. Une inflexion positive apparaît. Dans ce contexte, la déflation n’est plus un sujet. Plus de doute, l’inflation est même de retour. Parti des Etats-Unis, un mouvement de normalisation des taux d’intérêt s’amorce. Même en Europe, où la BCE reste accommodante, les taux montent graduellement.

Les défis politiques restent importants tant en zone euro qu’aux Etats-Unis, mais la normalisation des taux et de l’inflation sont des nouvelles rassurantes. Elles font oublier le spectre de la déflation. Plus que jamais, investir de façon disciplinée dans des sociétés décotées à partir d’un travail approfondi d’analyse financière et d’évaluation devient l’une des rares options à la disposition de l’investisseur désireux de faire fructifier son capital.

Achevé de rédiger le 12 janvier 2017.

[1] Jens WEIDMANN , Président de la Bundesbank

Nos Convictions

La performance des actions est le fruit du travail des équipes qui gèrent les sociétés

Un processus de sélection rigoureux fondé sur l’analyse financière et l’évaluation est efficace

La gestion du risque est une composante essentielle de notre métier d’investisseur

En dépit d’une décennie perdue, le placement en actions reste le meilleur choix de l’investisseur à long terme

En savoir plus...